Pour aboutir à un livre« Le plus frappant est maintenant que les librairies sont devenues des lieux politiques – par défaut, par manque de tels lieux dans l’espace public. La présentation de livres comme ceux de la Fabrique et de maisons amies attire parfois tant de monde qu’il en reste sur le trottoir qui ne peuvent pas entrer. Je me souviens de salles combles à l’Harmattan à Lille, à Terre des livres à Lyon, à Terra Nova à Toulouse, à l’Atelier, rue du Jourdain à Paris. »

Eric Hazan
Pour aboutir à un livre – la fabrique d’une maison d’édition,
La Fabrique, octobre 2016.


Samedi 18 janvier, 15 h

Rencontre avec Gwenola RICORDEAU autour de l’ouvrage Pour toutes elles – Femmes contre la prison aux éditions Lux.

pour-elles-toutes-276x400

«Comprendre comment s’est tissée notre dépendance au système pénal est un travail long et minutieux. Il faut détricoter de ce côté-là pour pouvoir, de l’autre, tisser ensemble féminisme et abolitionnisme pénal. Parce que féministe tant qu’il le faudra et abolitionniste tant qu’il y aura des prisons.»

Les luttes féministes et les luttes pour l’abolition du système pénal et de la prison sont souvent présentées comme antagonistes. Le présent ouvrage vise à délier ce nœud en explorant les formes de protection que les femmes peuvent (ou non) attendre du système pénal et en mettant en lumière les manières dont celui-ci affecte leur existence, qu’elles soient incarcérées ou qu’elles aient des proches en prison.

Le système pénal protège-t-il les femmes? Que fait-il aux femmes qui y sont confrontées? Faut-il inscrire les luttes féministes sur le terrain du droit? En répondant à ces questions, Gwenola Ricordeau dénonce la faiblesse de la proposition politique des courants féministes qui promeuvent des réponses pénales aux violences contre les femmes. Critique du «féminisme carcéral», elle plaide pour des formes d’autonomisation du système pénal.

Entrée libre


Vendredi 24 janvier, 17h 30

Emission spéciale d’On est pas des cadeaux ! pour célébrer la parution du livre Stone Butch Blues de Leslie FEINBERG  aux éditions Hystériques & AssociéEs.

afficheSBB

L’émission transpédégouine et féministe On est pas des cadeaux ! propose une émission hors les murs et en publique à la librairie Terre des Livres.

Une émission spéciale pour célébrer la parution du livre Stone Butch Blues de Leslie Feinberg en Septembre 2019 aux éditions Hystériques & AssociéEs.

Entrée à partir de 17H30, direct de 18H00 à 19H00 et échanges avec le public de 19H00 à 20H00.

25 ans après, la traduction en français d’un livre culte dans les milieux gouines et trans’.

Stone Butch Blues relate l’histoire de Jess qui se construit comme butch aux États-Unis dans les années 60-70. Leslie Feinberg s’est inspiré·e de sa propre vie pour écrire ce roman. Iel raconte sa découverte des bars communautaires, ses premiers crushs, ses premières amitiés, sa vie partagée avec des partenaires fems. Iel relate aussi la dureté d’un monde capitaliste, sexiste, homophobe et raciste : les agressions dans son lycée, puis à l’usine et dans les commissariats ; iel parle de sa transition et son exclusion sociale. C’est un roman de luttes ! De luttes collectives dans les usines et les bars communautaires face à la répression policière, face aux patriarches. De luttes intimes aussi, du courage de se lever pour affronter le mépris d’être hors-norme, de cette carapace indispensable pour affronter le monde, du besoin d’amour et de l’étouffement de la solitude.

Stone Butch Blues est un encouragement à la solidarité et à la construction de nos communautés qui nous permettent de tenir ensemble et de survivre à la violence de ce monde.

Cette émission sera l’occasion de présenter le livre, de parler de sa parution avec unE membre d’Hystériques & AssociéEs et d’échanger sur l’histoire des identités butchs et des dynamiques butchs-fems.

Entrée libre


Samedi 8 février, 15h

Rencontre avec Gaëlle NOHANT autour de l’ouvrage La femme révélée aux éditions Grasset.

La-femme-reveleeParis, 1950. Eliza Donneley se cache sous un nom d’emprunt dans un hôtel miteux. Elle a abandonné brusquement une vie dorée à Chicago, un mari fortuné et un enfant chéri, emportant quelques affaires, son Rolleiflex et la photo de son petit garçon. Pourquoi la jeune femme s’est-elle enfuie au risque de tout perdre ? Vite dépouillée de toutes ressources, désorientée, seule dans une ville inconnue, Eliza devenue Violet doit se réinventer. Au fil des rencontres, elle trouve un job de garde d’enfants et part à la découverte d’un Paris où la grisaille de l’après-guerre s’éclaire d’un désir de vie retrouvé, au son des clubs de jazz de Saint-Germain-des-Prés. A travers l’objectif de son appareil photo, Violet apprivoise la ville, saisit l’humanité des humbles et des invisibles. Dans cette vie précaire et encombrée de secrets, elle se découvre des forces et une liberté nouvelle, tisse des amitiés profondes et se laisse traverser par le souffle d’une passion amoureuse. Mais comment vivre traquée, déchirée par le manque de son fils et la douleur de l’exil ? Comment apaiser les terreurs qui l’ont poussée à fuir son pays et les siens ? Et comment, surtout, se pardonner d’être partie ? Vingt ans plus tard, au printemps 1968, Violet peut enfin revenir à Chicago. Elle retrouve une ville chauffée à blanc par le mouvement des droits civiques, l’opposition à la guerre du Vietnam et l’assassinat de Martin Luther King. Partie à la recherche de son fils, elle est entraînée au plus près des émeutes qui font rage au cœur de la cité. Une fois encore, Violet prend tous les risques et suit avec détermination son destin, quels que soient les sacrifices.

Au fil du chemin, elle aura gagné sa liberté, le droit de vivre en artiste et en accord avec ses convictions. Et, peut-être, la possibilité d’apaiser les blessures du passé. Aucun lecteur ne pourra oublier Violet-Eliza, héroïne en route vers la modernité, vibrant à chaque page d’une troublante intensité, habitée par la grâce d’une écriture ample et sensible

Entrée libre


Du 12 au 16 février 2020, la librairie participera à la Fête du Livre de Bron. 


Samedi 28 mars, 15 h

Rencontre avec Amandine DHEE & Martin PAGE autour des ouvrages A mains nues aux éditions La Contre allée et Au-delà de la pénétration aux éditions Le Nouvel Attila.

A-mains-nues

martin_page

Entrée libre


Découvrez une foule d’autres rencontres dans les librairies de la région sur CHEZ MON LIBRAIRE


Chez mon libraire on fait de belles rencontres


logo région rhonealpesressource_fichier_fr_cnl.logo.principalLes rencontres
de la librairie sont soutenues
par la Région Auvergne-Rhône-Alpes et le CNL 






Options avancées